Simon Edelstein

Simon Edelstein « LA BEAUTÉ POSTHUME DU CINÉMA ». Treize ans d’effort. Il a parcouru le monde, des Indes aux États-unis de l’Europe à l’Asie. Documentariste et réalisateur de renom il immortalise l’architecture des cinémas. Il revient sur ses pas des années après et en observe les changements. Approche titanesque. Il sacralise le cinéma, en pousse la bâtisse au rang de monument comme un opéra ou les grands théâtres, il tente de les inscrire dans l’histoire. Il convient de penser que les bâtisses de cinema ne sont qu’éphémères là où l’art qui y est proposé est immortel, contrairement au théâtre. ll témoigne des salles de cinéma transformées. Une fois en station d’essence, une fois en salon de coiffure, cinéma ensuite devenue super marché, bowling. Il témoigne du mouvement que le cinéma créé au devant d’un art habituellement peu considéré, un art populaire si puissant. Finalement qu’est-ce qu’il en reste dans l’histoire? Il signe un magnifique ouvrage réunissant quelque cinq cents images retenues entre des milliers qu’il a absorbées durant ses longues promenades à travers les cinémas du monde, un travail de documentariste engagé pour la photographie et la mémoire d’un art qu’il chérit.Plusieurs séries de ses photographies ont été exposées à Paris, à Locarno durant le festival du film, à Genève au cinéma du Grütli. C’est une chance pour moi de vous en présenter une sélection inédite.

Je suis particulièrement honoré de représenter son travail photographique.

http://www.simon-edelstein.ch