"La Demeure 4/7 Michel"

« La Demeure 4/7 Michel »

« La Demeure 4/7 Michel »  https://vimeo.com/106912172

 

 

Michel. Voici ses confessions.

J’avais assez d’argent pour ne pas vendre la demeure et la laisser pourrir avec le temps. Alors je me suis au bout du compte fait à l’idée qu’elle ne reviendrait pas. J’ai donc fini par la quitter. Encore.
depuis je me balade. J’erre. Je suis devenu l’ami des fantômes de la nuit. Ceux ci même qui ne dorment que lorsque la gravité terrestre devient plus forte que leur jambes. Qui les casse en deux sans crier gare. Alors on n’entend plus que leur silence. Le bruit absurde du claquement de leurs os dans une pénombre qui bientôt s’étiolera dans la perpétuelle renaissance matinale. … Eux, curieusement, ne connaissent rien de la bandaison matinale.

Je me suis amusé des années durant à trier mes agissements en instinctifs ou en raisonnés… à m’élever, à comprendre l’éducation que j’ai reçue. A m’élever jusqu’à l’isolement. Au sommet on est toujours seul. Me placer à l’intérieur de mes réactions. A déchiffrer le pourquoi du comment. A me demander si je cédais malgré le renie du primaire, parce que j’étais de nature léthargique ou, parce que le défi n’en valait pas la peine affligée? Se trouve là, le noeud de Jeanne et de moi. Le défit en valait la peine. Pourquoi, obtus, n’avons nous pas cédé après tant d’années? Je ne me rappelle même plus pourquoi nous nous sommes séparés. … Je sais juste que nous nous sommes plus jamais revu. Je sais encore l’odeur de son regard.

 

Avec: Michel Barras, Margaux Malya

Par: Fahid Taghavi

Dop: Zarick Berger
Son: F.T

Remerciments: Jeremy Spierer, Ursula Malbine, Visual’s.

photo 3-1